Commentaires
Pétition

(1) Stevie
Exrtmeely helpful article...

(2) Bubby
The truth just shines tho...

(3) Ethanael
We cou'vlde done with tha...

(4) Fannie
The exteiprse shines thro...

(5) Trix
Brliailnce for free; your...

Article paru dans Libération le 16 mars 2009

Quand la justice est aussi lente que la médecine

Y a-t-il eu faute ? Manque de chance ? Comment savoir, puisqu’il ne se passe rien. Paul, 6 ans, est mort le 2 avril 2008. Et, manifestement, ce n’est pas une priorité pour la justice de savoir si cette mort était évitable.

Dans une école de Villejuif (au sud de Paris), vers 13h45, Paul fait du sport. Il se sent mal. La directrice attend un peu, puis appelle sa mère. Une heure plus tard, les pompiers sont contactés. Partis de la caserne d’Ivry, à 14h51 selon le PV des enquêteurs, pour une mission «personne malade» sans autre précision, ils arrivent à l’école à 15h04. Selon leur premier bilan, l’état de l’enfant nécessite une assistance médicale. Les pompiers étant partis dans un simple véhicule de «secours aux victimes», demandent un équipage médicalisé. A 15h15, celui-ci reçoit un ordre de départ pour l’école pour un «malaise persistant » chez un enfant. Arrivé à 15h26, le médecin urgentiste note aussitôt que la tension artérielle de l’enfant est effondrée, et constate une urgence cardiologique extrême. Il téléphone, alors, à la régulation pompier, qui organise une conférence téléphonique à trois avec le Samu 94. On pourrait penser que tout va s’accélérer. Or, tout traîne. L’hôpital pédiatrique de Necker semble hésiter. D’autres hôpitaux sont-ils consultés? Toujours est-il que ce n’est qu’une heure et demie plus tard, que le Samu 94 conduit l’enfant au CHU du Kremlin-Bicêtre, situé à cinq minutes de l’école. Plus de deux heures après le premier appel.

Au CHU BICETRE, Paul aurait fait un arrêt cardio-ventilatoire. Les parents sont informés de graves lésions au cerveau. Finalement, Paul décède à 10 heures du matin le 2 avril 2008. Il serait mort par décompensation cardio-vasculaire à la suite d’une malformation coronarienne. Le 24 avril, devant la gravité des faits, une information judiciaire a été ouverte par le parquet de Créteil pour «non-assistance à personne en péril». Un juge d’instruction est nommé.

Depuis? Rien. «Il n’y a toujours aucune pièce dans le dossier, raconte l’avocate des parents, Hélène Laurent. Le juge d’instruction a bien lancé une commission rogatoire, mais elle n’est pas toujours pas en route. Personne n’a été auditionné »!  Quand j’appelle le juge, on me dit qu’il va faire un rappel ». Un juge est sûrement débordé par plein d’autres dossiers plus urgents. Le juge prend son temps, comme, apparemment, tout le monde en a pris l’habitude dans cette affaire.
Eric Favereau

Voir l’article sur le site de Libération

Partagez !
  • Facebook
  • Envoyez cet article à un ami par mail !
  • Print this article!

7 Responses to “Article paru dans Libération le 16 mars 2009”

  1. Alicia dit :

    Scandaleux.

  2. charriere dit :

    je ne sais même plus quoi dire après avoir lu cet article. c’est tellement terrible de perdre son enfant, nous sommes tellement impuissant.

    courage à la famille, il va falloir en avoir, parce-qu’il faut vivre avec ce malheur, et surtout continué le combat.

    sylvaine une maman qui pleure son enfant

  3. XXXXX MYRIAM dit :

    Bonsoir,

    Comment trouver les mots, je comprends simplement votre douleur car j’ai moi même failli perdre mon fils, merci pour votre combat, j’espère de tout mon coeur que celui-ci aboutira, pour vous, pour paul.
    La formation aux premiers secours devrait être impérative au sein de tout établissement ayant la responsabilité d’enfants .Il en est bien évidemment de même en ce qui concerne la prise en charge optimale, et bien souvent dans les cas graves, et urgents le temps de prise en charge est parfois trop long (expériences personnelles)
    Pour ce qui est des défébrilateurs ils devraient être obligatoires à de nombreux endroits
    crèches, écoles, collèges…, complexes sportifs, enfin très rapidement utilisables en cas de besoins en tout lieux.
    Une loi n’existe-t-elle pas déjà sur les défébrilateurs?
    Bon courage à vous tous, et encore merci , merci

  4. booguie dit :

    voila,j’ai écrit un article et j’ai mis une photo,je vous demande votre accord si cela ne vous plaît pas dites le moi,et j’effacerai l’article de tous coeur avec vous yvette

  5. Naima Chater dit :

    C’est Scandaleux!Je Ne Sait Pas Pourquoi La Justice Est Comme Cela!C’est Tout simplement Dégoutant, C’est inhumain, de plus, Les Pompiers N’ont pas réagi comme ils auraient du le faire !Mon Fils C’est Coincé La Jambe Dans Une Porte De Garage, Les Pompiers Ont Mis Environ Deux Heures a Arriver !Il a Souffert Pandant Tout ce Temps et moi Je Ne Pouvait Rien Faire !C’est Tout Simplement Scandaleux !Il Criait, il Pleurait, il Souffrait Pandant Qu’eux prenaient Leur Caffé ! Toutes Mes Condoléances a La Famille Du Défunt, je suis Vraiment Desolée !

  6. Bonjour,

    Je suis à votre disposition pour joindre nos efforts pour ce qui touche à la protection des Enfants.

    Si vous avez des idées, je suis à votre écoute.
    Amitiés
    Philippe le papa de Jérôme un Ange désormais

  7. Salut ! je suis tombé sur votre blog par erreur alors que je fais une recherche sur google dans un tout autre domaine (je cherchais un renseignement sur l’éventuelle future réforme des vacances scolaires donc carrement rien a voir). Je le trouve plutot interessant votre site internet, je l’ajoute à mes mes favoris et je repasserai quand j’aurais un peu plus de temps. A très bientôt.

Leave a Reply